IMG_20200610_154943_edited.jpg

La créatrice & son concept 

Un chat qu’a sa puce, c’est un nom sur lequel on tique, il titille, il grattouille, il chatouille…. La première chose qu’on se dit : Mais pourquoi ce nom ?

La puce c'est moi Sara ! Créatrice de la marque. Le chat c'est mon mari, en backstage depuis les débuts.
En 2009, je suis développeur en informatique à Brest. Le week-end, je dessine et coud pour mes proches, avec peu à peu l’envie d’élargir mon public.

Notre installation à Orléans la même année accélère les choses : l’idée devient projet , peaufiné pendant un an en couveuse d’entreprise. Un chat qu’a sa puce est né.

Sacs, écharpes, bijoux ... J'aime concevoir des accessoires utiles, colorés et pétillants.

Ma ligne directrice : fabriquer des petits bonheurs du quotidien.

Au fil du temps, les techniques se sont affinées, la gamme s’est étoffée et Un chat voit du pays grâce aux boutiques qui proposent mes bijoux.
Du graphique, du vintage, un peu d’Orient et beaucoup de chats : voilà mon melting-pot d’inspirations pour dessiner les motifs de la collection que je capture dans des cabochons de verre.
Je m’amuse ensuite à les mélanger, les combiner, les associer, à de la passementerie, des sequins émaillés et des apprêts en acier.

Un chat espiègle, une puce unique, un savoir-faire made in Orléans.
Plongez dans l'univers pop et épicé d'Un chat qu'a sa puce.

Entretien avec Sara la créatrice de la marque orléanaise

clement-bergey-tDKIGOPfB-0-unsplash_edit

Où vas-tu chercher tes idées ?

Mon leitmotiv est de créer des choses qui m’inspirent avant tout et me font voyager. J’essaye de retranscrire mes explorations dans chaque création.

 

Je réfléchis à tout ce qui m’attrait et qui me serait utile dans mon quotidien, c’est ce qui forge ma singularité et surtout la ligne directrice de la marque.

Je suis bien sûr aussi très attentive aux souhaits de chaque client, mon but est de créer une signature unique, 100% française et originale où chacun puisse se retrouver.
 

Comment travailles-tu ? 

 

Toujours en veille, je suis constamment inspirée dans mon quotidien, mes voyages, mes inspirations, les paysages, cultures et personnalités que je rencontre. Je commence par noter une idée dans un carnet et griffonner un croquis. L’idée peut rester des semaines ou des mois dans cet état, je la laisse mûrir, grandir avant de revenir dessus et faire un ou plusieurs prototypes.

 

Je fonctionne de la même manière pour toute ma collection, que ce soient les textiles ou les bijoux. J’aime tester différentes associations de tissus et de formes d’apprêts à bijoux, avant de les adapter au fur et à mesure jusqu’à me fixer sur la combinaison qui me plaira définitivement.


Pour la gamme Bijoux, je crée beaucoup plus de motifs que ce qui sera retenu dans la collection. Je procède par élimination, je ne conserve que ce que j’aime le plus, tout en gardant à l’esprit que toutes les gammes de couleurs doivent être représentées pour une collection équilibrée.

clem-onojeghuo-93x6yZautvA-unsplash.jpg
jason-leung-wHddViTmSvA-unsplash.jpg

Quelle image souhaites-tu donner ?

Je souhaite dessiner une marque pop, acidulée et joyeuse qui transporte vers un ailleurs : un petit bonheur du quotidien où les couleurs et motifs sont mis en avant et en valeur par des formes sobres, simples et élégantes. 

SUIVEZ UN CHAT

  • Facebook
  • Instagram