derrière l’étiquette

DES COULEURS AVANT TOUT

Comme la marque, elles titillent et attirent l’œil.

 

En camaïeu, en complémentarité, en dégradés, elles se rencontrent, se mélangent, pour former des bouquets de senteurs qui explosent comme du pop-corn : fleurs d’oranger, épices safranées, souvenirs vintages, musiques des 60’s, bonbons acidulés et mosaïques arc-en-ciel se côtoient en feu d’artifices édulcoré.
 

DE LA GYMNASTIQUE DES LIGNES

Les formes géométriques sont aussi de la partie, en combinaisons infinies, elles rappellent les tissus et papiers peints seventie's, les formes élégantes du mouvement art déco, subtil mélange de sobriété et d'opulence, de rigueur et de douceur.

Ces lignes sont aussi une plongée dans l’univers des zelliges marocains recouvrant les fontaines, les murs des patios et des mosquées. Elles rendent hommages à ces milliers de pièces, taillées une à une, alignées, imbriquées qui habillent les paysages d’orient.

 

Un chat qu’a sa puce s’inspire de la finesse des dessins gravés dans le stuc, des effets de contrastes, des lumières du sud, des volumes et des illusions d’optique hypnotiques du Maghreb ; clin d'oeil aux origines de la créatrice. 

DES JEUX DE MATIÈRES 

Un chat qu’a sa puce aime la matière : la sensation sous les doigts de toucher un tissu, le soyeux du taddelakt, la rudesse d’un tapis de laine, la douceur du coton, la rugosité des tenues tergal des sixties, le satiné des caftans en brocart, les reflets des velours lustrés...

 

L'accessoire devient une simple forme, une base de travail, un terrain de jeu, sublimé par une matière, un motif, une couleur, dans des combinaisons infinies. 

SUIVEZ UN CHAT

  • Facebook
  • Instagram
  • Facebook
  • Instagram

© 2020 Un chat qu'a sa puce. Créé avec Wix.com